Ambre [Chef de garde de Zénor]

Aller en bas

Ambre [Chef de garde de Zénor]

Message  Ambre Orslan le Sam 1 Nov - 12:41

Royaume d'origine:Zénor
Prénom :Ambre Orslan de renom Smile
Âge : 25 ans

Sexe : Féminin, au dernière nouvelle.
Race :Humaine.
Fonction: Chef de Garde de Zénor.

Description physique : Ambre est assez grande, disons situé dans le 5 pi 7. mince mais surtout athlètique, elle est très rapide au combat. Quoi que séduisante avec ses longs cheveux bruns renouer en boucles, son regard mystèrieux ne fait qu'atisez d'avantage la curiosité de plus d'un. Ses yeux bruns remplies de douceur peuvent parfois ce montrer dur et directe tout dépendant de la situation.On dit souvent que les yeux est le miroir de l'âme, regarder les siens et vous saurez son humeur. Ses mains sembles douces et fines à première vue mais gare à vous lorsqu'elle tient son sabre ou si elle parvient à mettre la main sur ses dagues car elle sait très bien s'en servir.

Description psychologique : Ambre à un coeur sur la main mais elle ne le montre pas vraiment. Par son enfance,elle se forgea un caractère dur pour ne jamais laisser transparaître ses faiblesses. Est-ce un mécanisme de défense ou le simple désir de devenir forte? Ambre peut parfois se montrer intimidante, directe et provocatrice mais elle est toute fois bavarde ou tout simplement discrète lorsque l'occasion se présente. Fine observatrice, elle est à l'affût des signes de colère, de rage et peut-être même de faiblesse afin de trouvé le point faible de son adversaire, surtout lors des combats. Lorsqu'on la connait très bien, il est facile de percé le mystère de son visage qui ne reflète parfois aucune émotions. Elle se lit comme un livre ouvert suffit juste de ne pas perdre patience. Ce qui est important à savoir à son sujet est qu'elle suit souvent son instinct, soi à la survit de tous ou pour sa propre survis lorsque le besoin y est. Même si cela serait contraire aux ordres. Elle sait faire la part des choses et a un bon sens du jugement. C'est en partie pourquoi elle a été choisi pour être garde en chef de Zénor. Toute fois, elle montre son côté tendre à ceux dont elle peut faire confiance. Faite attention toute fois, elle est très peu maliable lorsque vient un ordre. Si l'ordre est de ne pas déranger le roi, je ne vous conseil pas de défier l'autorité de celle-ci, ceci à vos propres risques et périles.

Autre particularité: //

Ce que votre personnage aime : Ce que la plupart vont remarqué est surtout qu'Ambre s'abandonne lorsqu'elle est dans son élément. La jonglerie ou cracher du feu est pour elle un passe temps qui lui fait oublié les coups dûr et lui permet de se vider des émotions qui sont parfois très néfastes dans son esprit. Elle aime bien jouer avec ses dagues afin d'acquérir plus d'agilité ou s'entrainer avec ses deux épées. La mer, l'océan, l'eau l'attire étrangement autant que le feu qu'elle crache comme amusement.

Ce que votre personnage n'aime pas : Ambre n'aime pas les personnes qui jousent des doubles jeux. Qui ne font que se plaindre mais deviennent hypocrite en affirmant le contraire. L'hypocrisie est selon elle, le pire défaut. Vos mieux être franc et directe que de tragiversé tout en tournant à l'entour du pot n'ayant ainsi pas droit au but. Elle n'est tout simplement pas capable de faire confiance aux hommes en général, du moins, jusqu'à preuve du contraire, elle n'ouvrira pas sa carapace aussi facilement pour satisfaire la curiosité de ceux-ci.



Histoire : Prochain poste.
Famille :Son père, Eomer, forgeron de renom au royaume de Zénor et professeur de maniement des armes. Sa mère, Salamira, paysanne s'occupant des tâches ménagères, ainsi que sa soeur cadette Helena.
Relation:Tom, le mystèrieux amuseur publique et Kyliam, le prince héritier qu'elle essaie de bâtir un lien d'amitié solide. Finiguam son maître garde.

Pouvoirs : Aucun.
Armes : Elle excelle dans l'art du maniement de deux épées en même temps ainsi que le sabre.

Autre: Toute fois, elle a des compétences un peu disons le, d'amuseur publique. Elle excelle dans la jonglerie et elle est reconnue comme cracheuse de feu. Toute fois, elle utilise ses compétences lors de combats éloignés ou raprochés. À croire que même les petites choses bénignes peuvent changé le dénouement décisif d'un combat. Je ne vous conseil pas de la défier de jongler avec ses dagues, c'est votre peau qui risque de s'étaller sur le mur et vous servirez de décoration dans votre mobilier si vous osez toucher à un seul cheveux de la royauté et de même pour les paysans de ce royaume.

-----------------------

Comment avez-vous connu le forum? : Kyliam ma trainer de force. XD
Comment trouvez-vous le forum?: Super pour le moment .. Razz
Autre chose à ajouter?:


Dernière édition par Ambre Orslan le Sam 1 Nov - 14:45, édité 4 fois
Ambre Orslan
Ambre Orslan
Chef de garde de Zénor

Féminin Nombre de messages : 29
Localisation : Zénor
Rang : Chef de Garde de Zénor
Relation : partagé entre la joie et rien.
Date d'inscription : 01/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambre [Chef de garde de Zénor]

Message  Ambre Orslan le Sam 1 Nov - 12:41

“L’océan est un endroit reposant, le bruit des vagues nous transportent dans un endroit reculé et même inconnu que nous seule tantons de percer…”

Voilà les mots d’un homme qui avait à ses côtés, la femme qu’il tentait de convoité sur le rivage des plages de Zénor, par un ciel étoilé. Ils marchèrent mains dans la mains, quoi de plus romantique tandis qu’il se savourait l’un à l’autre. La promise de celui-ci, s’appelait Salamira, jeune femme d’un paysan mais qui avait un fort caractère. D’ailleur, l’homme qui se tenait à son bras, prénommé Eomer, était perspicace puisqu’il ne voulait pas avoir n’importe qu’elle femme dans sa vie mais belle et bien Salamira. Ce n’est qu’après de nombreuse tentative que le fils du forgeron réussi à avoir une soirée en sa compagnie. Cette soirée fut merveilleuse puisque Salamira accepta de le revoir à maintes reprises par la suite. Au bout d’un mois, Eomer demanda sa main en marriage au père de Salamira. Ce fut un marriage divin même que les deux tourtereaux eurent leur première fille 9 mois plustard. Ils l’appelèrent Ambre, le nom qu’ils avaient si soigneusement choisis pour leur première fille.

À six ans déjà, Ambre était une jeune fillette très énergique. Elle grimpait aux arbres malgré les interdictions de sa mère, dérangeait souvent les paysans dans leurs travaux en leurs posant d’inombrables questions toutes plus farfelues les unes que les autres. Souriante à souhait, elle regardait tel une enfant curieuse de tout savoir sur la vie d’une Zénoroise tout en s’amusant à imiter la plupart de ceux-ci tout en ajoutant des petites mimic qui fesait rires d’avantages les paysannes qui ne savaientt plus si elles devaientt la reprimander ou tout simplement la regarder du coin de l’oeil. Toute fois, sa mère Salamira trouvait qu’elle dérangeait un peu trop. Elle se chargea donc de lui dire d’aller s’amuser avec les enfants de son entourage afin de laisser les adultes faire leur travail. Quoi qu’à cette époque là, Salamira ne se doutait de rien. Elle aurait dû faire en sorte qu’elle s’occupe tout près d’elle au lieu de l’envoyé au loin mais bon, on ne peut pas réellement changer le passé. Ambre suiva alors les conseils de sa mère, elle alla se promener dans le village tel une aventureuse. Sa mère avait oublié de precise de rester tout près alors vous imaginez une jeune fillette se promenant seul dans un village? Et bien, Ambre en profita avec sa curiosité pour se promener un peu partout. Puis, quelque chose attira son attention. En faite, plus une personne vêtu d’un chapeau et d’une cape d’un brun sombre, il amusait son publique en crachant du feu et en jongleant avec ce qui semblait être, des torches enflammés. L’émerveillement se lisait sur le visage d’Ambre qui se disait qu’elle aimerait faire la même chose. Elle se faufillait entre les jambes des plus vieux et tenta de se rendre à l’avant afin d’être plus près de celui qui manipulait le feu à sa guise. Toujours souriante, à la fin du petit spectacle, elle s’avanca pour parler à cet inconnu. Ne le connaissant point, elle ne savait pas qu’il fallait ce méfier de lui. Toute fois, la curiosité l’emporta sur la méfiance. Et depuis quand un enfant ce méfie? Après tout, Ambre ne connait rien réellement et souhaite tout apprendre. Alors à cette instant précis, elle lui demanda:

-Je veux!!!.... pardon monsieur!, je veux faire sa moi aussi…!!!!

Cet homme qui était afféré à ramasser ses affaires, se retourna lorsque la petite fillette lui avait dit son désir. Sourire en coin, il enleva son chapeau et s’accroupilla pour être à son hauteur. Ambre n’était pas vraiment plus haute que trois pommes à cette époque et même accroupiller, l’homme la dépassait de trois autres pommes. Puis il lui dit:

-Tu es un peu trop jeune pour jouer avec le feu.

Voyant que la petite allait riposté, il ajouta:

-Très bien, ce que je viens de faire avec les torches s’appel de la jonglerie. Jongle avec des pommes ou des petits batons de bois et vient me revoir quand tu seras capable de jongler avec six pommes à la fois.

Ambre sourit, acquiesca et sans demander son reste, courra jusqu’à la maison, prit quelques pommes dans le panier en osier qu’il y avait sur la table et sortit dehors. Elle tenta les six pommes à la fois en vain, elle ne réussit pas à le faire. Quoi que décourager, elle décida de commencer par un plus petit nombre. Ce n’est que quelques années plustard, qu’elle réussit totalement à maitriser la jonglerie et ce pas juste avec des pommes, elle avait emprunter des bâtons à son père.

Toute fois, à l’âge de ses 12 ans, son père lui confia qu’il allait lui montrer comment se servir d’une épée. À cet instant précis, Ambre arqua un sourcil en pensant que son père était devenu fou. Alors elle lui demanda:

-Père, pourquoi devrais-je maîtrisé le maniement d’une épée?

Elle était curieuse de savoir les véritables intentions de son père mais elle était aussi curieuse d’apprendre réellement comment manipuler une épée.Elle pensait même à jongler avec des petites épées. Vraiment, son esprit vagabondait lorsque son père lui dit:.

-Étant fille d’un forgeron, je crois que tu dois apprendre à te defendre. J’aimerais sincèrement que tu aille la chance de devenir garde pour notre royaume.

Connaissant les talents de sa fille en jonglerie, il voulait les mettre à profit de son royaume. Ambre réfélchissait à la proposition de son père et acquiesca finalement de la tête se disant qu'elle aimerait défendre son royaume. Elle voulait parcourir le monde, notament visiter tous les royaumes comme le jongleur le fesait même si elle ne l’avait point revu depuis le petit spectacle dans le village. Quelques semaines de dur labeur, surtout à maîtriser la lourdeur d’une épée, ses bras étaient endoloris. Elle demanda alors à son père si il y avait pas une épée qui serait plus légerte. Eomer confectionna alors une rapière et une épée courte. Elle apprit donc le maniement de ses armes auprès de son père qui, disons le, avait tout de même une force et une endurance hors pair. Au fil des années, elle devint très endurante, rapide et fini par savoir comment esquiver les coups de son père qui ne fesait que poussé ses limites à fond. Toute fois, son père lui confectionna un sabre afin d'avoir le plus de technique possible dans ses atouts.À la lueur de la lune secrètement, elle empruntait des petites dagues à son père et s'amusait à jongler avec tout en visant un arbre en particulier. Son but était d'atteindre sa cible en plein centre. Ce n'est qu'après plusieurs tentatives qu'elle réussit réellement à maitriser cette nouvelle habileté.

À 16 ans, lors des festivités du village, elle revit de nouveau l’homme qui jongleait avec le feu. Entre temps, elle avait toujours pousser plus loins ses aptitudes à jongler soit avec des dagues et finalement, elle réussit même avec des torches. Elle aurait pu se joindre à ceux qui le regardaient manipuler le feu à sa guise mais elle décida de rester près de sa mère qui était maintenant enceinte depuis trois mois. Ce n’est que plustard, lorsqu’elle remarqua que tout le monde ce tenait près du feu central tout en écoutant les douces paroles du roi, qu’elle décida d’aller rejoindre le jongleur. Elle s’assit près de lui et elle se présenta:

-Je suis Ambre…la jeune fillette qui voulait apprendre à jongler il y a de cela quelques années.

Leurs regardes se croisèrent et Ambre lui sourit en lui racontant ses exploits. Celui-ci au souvenir de la petite fille pas plus haute que trois pommes qui était maintenant assise près de lui et qu’elle était presque de sa grandeur. Il se leva et tendit la main pour l’amener marcher plus à la lueur de la lune. Ils discutèrent pendant plusieurs heures et elle apprit le secret du feu. Il lui expliquait qu’il utilisait une huile special pour ensuite cracher du feu à l’aide de ses torches enflammés. Il lui tendit le flocon de cette curieuse mixture et en nota le nom afin qu’un jour elle puisse ce le procurer. À terrain découvert, près des rochers donnant la vue sur l’océan, elle apprenait à le connaître lorsqu’elle entendit des bruits de sabot. Alertée, elle prit la main de celui qui disait ce prénommé Tom et elle s’enffonca dans la forêt afin de regagner le village. Toute fois, les chevaux les rattrapèrent plus vite qu'Ambre aurait voulu. Tom décida alors de protéger Ambre si jamais ces intrus n’étaient pas chaleureux. Toute fois Ambre remarqua que ceux ci ne voulait absolument pas les voir de retour au village. Elle s’arrêta nette lorsqu’elle entendit des ricanements venant de plusieurs endroit à la fois. Des rires mesquins et Ambre essaya tranquillement de calmer sa peur tandis qu’elle analysait les environs. Sans trop savoir pourquoi, l’un d’eux attaqua Tom en premier. Elle en déduit qu’elle n’était pas la cible première mais Tom l’était. Elle prit la dague de son père caché dans sa botte droite et se mit au travers du chemin de l’inconnu, parant ainsi le plus possible l’épée de cet homme qui allait s'en prendre à Tom. Elle réussi à esquiver les coups et pour la première fois de sa vie, elle tua un homme. Elle retira sa dague de la poitrine de l’homme et s’empara de l’épée du mourrant. Guidé par son instinct, les hommes un à un aparrurent, sentant la jeune femme comme une menace, elle para les coups de chacun et sans remords, les tua. À bout de souffle, elle recu une attaque surnoise et elle ne réussit pas à parer le coup final. Elle recu le coup de cette lame dans son dos, elle senti la lame couper tendrement sa chair aussi vite que l’éclair. Tomba sur le sol, sa respiration haletante, elle perdit conscience, ne sachant pas si Tom avait survécu ou non. Un jeune couple la trouva quelques heures plustard, inerte sur le sol.

Quelques heures plustard, elle était chez le guérisseur du village, suibissant les traitements et ses parents espéraient qu’Ambre allait survivre. Ce n’est qu’au bout de quelques heures, qu’elle reprit conscience. Elle demanda ce qu’il avait arrivé à Tom, l’amuseur publique et elle obtenu comme réponse qu’il était porté disparut. Elle tenta de ce lever mais la douleur restait à chaque mouvement de ses bras. Les idées fusèrent dans sa tête, pourquoi avait-il été attaqué? Pourquoi lui, qu'avait-il fait, était-ce un coup monté? Tandis qu'elle reprenait lentement du repos pendant quelques jours durant. Elle eu vaguement des nouvelles de Tom, il était reconnu comme escroqueur et chasseur de prime. Le petit monde d'Ambre s'écroula en quelques instant. ce qu'elle avait aspirer à devenir, lui prouvait qu'on ne pouvait pas faire confiance aussi aveuglément toute fois, un homme vint lui rendre visite durant son séjour chez les guérisseurs. Cet homme était Finiguam, garde du royaume de Zénor. Selon sa majesté, elle serait recruté pour devenir apprenti-garde. Ambre regardait étrangement cet homme vêtu des couleurs de Zénor, s'asseoir sur la chaise près de son lit comme si elle était d'une importance capital, ses cheveux châtains, ces yeux marrons et le sérieux qui s'imposait dans la pièce lorsqu'il lui raconta comment le roi avait percu cet acte de bravoure et de courage de sa part. Ambre ne savait pas quoi dire, à demi surprise et subjugué, elle était là, sans voix puis Finiguam se présenta:

-Je suis Finiguam, chef de garde de Zénor. À la demande du roi, je dois vous reccueillir dès votre rétablissement et ses ordres ne sont pas discutable.

Ambre arqua un sourcil. Elle avait peut-être seize ans mais elle s'offusquait de ne point avoir le choix. Toute fois, elle doutait de réussir à contrer les attaques d'un colosse comme celui-ci. Mais, elle fit un sourire en coin et le regarda en se disant qu'elle trouverait bien une faiblesse quelque part. Elle accepta et ce n'est que quelques jours plustard, elle entra dans la maison de la royauté et trouvait qu'elles n'avaient pas réellement grand chose de différent à ceux du village. Elle se présenta au roi et à la reine. Quelque chose attira son attention, le regard d'un petit garçon pas plus haut que 3 pommes, à demi appeuré de les voir entré dans sa demeure. Toute Ambre se devait de resté concentré, elle suivit donc les propos des adultes et laissa Finiguam faire le reste. Quelques heures plustard, Finiguam lui montra ses appartements, lui disant que l'on mangeait à 17h et que l'entrainement aura lieu demain à l'aube. Ambre se changea tout en tentant de toucher sa cicatrice dans son dos en vaine. Elle allait devoir faire avec la douleur pendant quelques temps. Les premiers entrainements n'étaient rien comparé à ce qu'elle avait vécu avec son père. Finiguam était plus fort et notament plus rapide, la ruse était de mise pour contré un tel colosse. Elle apprit beaucoup de lui, surtout au plan tactique. Tard le soir, elle s'amusait à cracher le feu. Elle avait réussi à ce procurer cette huile spécial. Elle tenta à nouveau de jongler car elle devait contrer la douleur de son dos. Quelques années plustard, elle maitrisait tout ce qu'elle avait a apprendre auprès de Finiguam. Âgé de 23 ans, elle monta chef de garde à la place de Finiguam qui lui, devint la garde personnel du roi. Notament très fière d'elle, son père ne pu s'empêcher de lui manifesté sa joie et la petite Helena ne fesait que tourné autour de sa grand soeur adoré. Sa mère, Salamira lui souriait et Ambre ne pu s'empêcher de pensé qu'elle était choyer. 2 ans plus tard, elle était toujours là, à faire son devoir et rendait régulièrement visite à ses parents, mais la dernière visite elle dit à son père:

-La vie est comme un océan, elle est remplie d'embûche et de moment reposant. Le bruit des vagues nous ramène à bon port, l'endroit où nos racines sont encrés.

Depuis ce jour, Ambre est chef de garde de Zénor.


Dernière édition par Ambre Orslan le Sam 1 Nov - 13:33, édité 2 fois
Ambre Orslan
Ambre Orslan
Chef de garde de Zénor

Féminin Nombre de messages : 29
Localisation : Zénor
Rang : Chef de Garde de Zénor
Relation : partagé entre la joie et rien.
Date d'inscription : 01/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum